Runde og Ålesund: des piafs et des hommes

Runde og Ålesund: des piafs et des hommes

Les deux grandes questions existentielles de mon été étaient Quand est-ce qu’on va à Trolltunga? Quand est-ce qu’on peut se refaire un BBQ? (autant dire que là j’ai l’impression que c’est fini pour l’année). Je mangerais bien du confit de canard c’est pas une question. La troisième était donc Comment on va à Ålesund ?

Ålesund, c’est une ville à 250 km au nord de Bergen à vol d’oiseau. Mais comme il y a des fjords et des montagnes, ca fait près de 450 km et 8h en voiture/bus. L’option originale serait de prendre l’Hurtigruten, qui met 14h en partant de Bergen – mais le voyage est très cher et vraiment pas très rapide si l’on n’a qu’un WE. Enfin, il y a l’avion, mais les prix ne sont pas toujours très WE-vennlig (vennlig, c’est friendly en norvégien)(c’était L’instant norvégien).

Heureusement Norwegian, la compagnie low-cost (ok, ca dépend quel voyage exactement) qui relie Paris à Bergen, a eu le très bon goût de faire des soldes d’automne (en AOÛT) et hop, qui a acheté des billets Oslo-Svalbard ? Pas nous. Mais on a acheté des Bergen-Ålesund à 199 nok l’aller simple/personne (soit, après ajout des bagages, un peu moins de 500 nok AR/personne (=environ 60€)).

Le tableau des départs à Bergen

À côté d’Ålesund, la plupart des touristes iront voir le Geirangerfjord. On y serait bien allés aussi à vrai dire, mais vu le prix des croisières, mieux vaut optimiser la météo (alors qu’on est en septembre, que j’ai un pull en laine et que je fais des recherches google sur la quantité maximale d’eau qu’il peut tomber en une heure)(j’ai vu du 60 mm aux Philippines). Pas de Geiranger au programme, mais en échange on a prévu d’aller à Runde.

Runde, c’est une petite île à pas grand chose à vol d’oiseau d’Ålesund, mais vous commencez à comprendre le principe ici : pas grand chose = 90 km en voiture. On a loué une voiture à l’aéroport et j’ai conduit pour la première fois de ma vie une voiture automatique, hydride, wouhou! Et encore plus WOUHOU! quand on doit enchainer deux tunnels sous-marins avec des côtes à 8% jusqu’à -144 mètres (excusez moi, c’est par ici la mine?).

À ce propos, je disais l’autre fois que j’étais étonnée d’avoir traversé un tunnel de 11 km sans aucune zone de sécurité en cas d’incendie. Un collègue m’avait répondu en se foutant un peu de ma gueule que et d’une, tu fais demi-tour, et de deux en Norvège il y a beaucoup moins de chances d’voir un accident de ce genre parce qu’il y a beaucoup moins de traffic. Ah bah oui. Ah bah non : une semaine plus tard il y avait un camion en feu dans le tunnel de Gudvangen (sur la route Bergen-Oslo qui passe par les montagnes)(je vous mets le lien si vous voulez bosser votre norvégien) et 60+ personnes finissaient intoxiquées à l’hopital. Depuis, j’ai lu un titre disant que plus d’une centaine de tunnels en Norvège étaient mal sécurisés (hm… y en a-t-il un seul qui soit correctement sécurisé?). Donc, avec ma voiture automatique dans mon tunnel à -144 mètres, j’étais trop à l’aise Blaise!

J’en reviens à nos moutons: Runde, c’est surtout une réserve ornithologique où l’on peut voir des macareux (lunde en norvégien) et, quand on a de la chance, des aigles. Tout au bout de l’île, l’association de rando norvégienne (DNT) y a tranformé l’ancienne maison du gardien du phare en refuge, auquel on peut accéder après une petite rando. J’ai donc couru cherché la clé au DNT un soir et zouh!

La carte de Runde. Si vous n’avez pas envie de marcher sous la pluie dans des marécages (si, si)(non mais on l’a juste coupé vite fait et on n’a pas croisé Gollum) avec des gros sacs de rando (bon ca c’est notre faute parce depuis la nuit où on s’est grave gelé les miches, j’ai décidé d’appliquer le programme Jamais sans ma polaire frottée et on a vraiment vu trop large), il y a aussi un camping. Et sinon, il y a une civière au refuge.

On est arrivés juste avant la nuit (les photos suivantes sont du lendemain) avec les pieds trempés (j’ai des chaussures imperméables, mais bizarrement quand on enfonce entièrement le pied dans la gadoue, ca mouille quand même). Le refuge est super trop bien, avec de la place et de la chaleur, et le principe des refuges DNT c’est qu’il y a un placard où vous pouvez acheter des vivres si besoin. Ah, et puis il y a les… Utedo! ce sont les toilettes dehors, et c’est toujours un délice que de rechausser des godasses trempées pour y aller. A ce propos, faudrait m’expliquer pourquoi dans les utedo il y a deux “lunettes de toilette” côte à côte.

Avant de repartir le lendemain, on s’est postés à l’ancien phare histoire de prendre des photos. J’avais pris exprès mon téléobjectif (le Tamron 70-300 mm) qui ne fait décidément pas parti de la dreamteam des objos. C’est fllooooouuuu!

Des fous de bassan!

Et puis on est repartis avec nos gros sacs avec le fol espoir de voir des macareux sur les falaises ouest. Ben on a vu des moutons.
A posteriori, il parait que les macareux viennent surtout en avril-mai, mais l’accès aux parties protégés est retreint entre mi-mars et fin-août lors de la reproduction, alors je sais pas comment qu’on fait.

Votre serviteuse en mode camouflage +  le pantalon k-way, y’a qu’ca d’vrai! :

Là-bas, quelque part, Ålesund:

Des pioupioux! (encore des fous de bassan)

Salut, vous en faites pas, on ne fait que passer!

Le pano! le pano!

Je suis un mouton mignon :

Bougez pas les gars, j’crois qu’on nous a repérés!

En revenant à la voiture, on a changé de chaussures et c’était le pied. Et on est repartis en direction d’Ålesund.

Qu’est-ce qu’on s’marre!

Avant de faire la soirée diapos sur Ålesund, faut que j’explique le contexte. La semaine précédente, une étudiante de Bergen a disparu et a finalement été retrouvée morte à Ålesund. Donc quand on disait aux collègues qu’on partait visiter Ålesund, la réponse était Ah, là où a été tuée la fille. Heureusement ils ont arrêté le tueur avant notre petit week-end. Cette affaire a été un drame national (je vous laisse regarder le nombre d’articles parus sur le Bergens Tidende, dans la colonne à droite), du moins j’en ai l’impression. Les norvégiens sont 5 millions et ont pour conviction que tout le monde est bon au fond. Alors quand l’un des leurs trahit (ici la pire ordure s’appelle Quisling)(je ne sais pas trop dans quelle catégorie ils placent Breivik) ou tue et qu’en plus la victime est également norvégienne, ils sont secoués de leur petit nuage.

Après cette note joyeuse, laissons les moutons à Runde et revenons à Ålesund.

Note spécial mauvais plan : évitez le camping d’Ålesund. Ou peut-être qu’en pleine saison touristique c’est plus cool, mais Trip-advisor n’en dit pas que du bien non plus. Bref, on y est allés et on en est repartis préférant encore payer l’hôtel. Note moyen plan : le parking est gratuit dans les rues d’Ålesund le WE.

Ålesund est une ville sur l’eau, toute en longueur, avec un centre-ville relativement petit. Détruite par un incendie en 1904, un riche kaiser allemand tombé en amour avec la région lors d’un voyage a financé la reconstruction dans un style Art-nouveau. Voilà… enfin j’ai trouvé que les entrées de métro parisien était remarquablement plus Art-nouveau qu’Ålesund.

Au centre il y a très jolie statue. Je suis pas respo statue sur ce blog (j’connais un mec qui prend des photos en disant qu’un jour il fera un billet), mais je pense avoir le droit de dire que c’est une statue représentant Shetland Larsen et les marins qui, pendant la deuxième guerre mondiale, faisaient des allers-retours sans lumière jusqu’aux îles Shetland pour évacuer des gens et récupérer des armes.

Bien sur on est montés à Fjellstua, la montagne à côté du centre ville accessibles par 418 marches d’escalier, pour faire LA photo d’Ålesund :

Les Alpes de Sunnmore

Je sais pas qui a dit Hey les mecs, et si on mettait un gros couteau tout en haut de Fjellstua?, mais il a l’air d’avoir été convaincant.

En repartant vers Bergen il faisait beau et je crois n’avoir jamais eu une aussi belle vue d’avion:

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 thoughts on “Runde og Ålesund: des piafs et des hommes

  1. De un : vive les parenthèses ! :D
    De deux, ça avait l’air génial
    Et de trois, la dernière photo est juste magique. Je veux la tirer en grand format et l’encadrer dans mon salon.

  2. encore un Whaou !
    Déçue quand meme que vous ayez pas vu Golum et le tueur.
    Mais du coup, vous n’avez pas vu Golum, vous n’avez pas vu le tueur.
    Alors Golum est le tueur? CQFD ?

    Bref, vous me fetes rever avec vos paysages !

  3. Les toilettes en plein air, c’est LE truc folklo, pénible sur le moment, mais qui finit par avoir son charme avec un peu de recul. Tes photos affichent de très jolies couleurs et ont une belle luminosité je trouve, même par temps gris.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>